Limite d'élasticité (Elastic limit)

Valeur maximale de la contrainte au-delà de laquelle le comportement n'est plus linéaire et élastique.
 

En deçà de la limite élastique, il y a proportionnalité entre contrainte et déformation, et la loi de Hooke est vérifiée. De plus, si l'on annule le champ de contrainte, la structure retrouve sa géométrie initiale.

Par contre, au-delà de la limite élastique, la relation contrainte / déplacement n'est plus linéaire (elle ne suit plus la loi de Hooke). Elle est beaucoup plus complexe à formuler. De plus, une déformation résiduelle apparaît lorsque le champ de contrainte est annulé.

Dans le domaine des matériaux métalliques, pour une question de sécurité, on cherchera à faire travailler les structures toujours en deçà de la limite élastique.

Le diagramme ci-contre illustre une courbe de traction reliant la contrainte au déplacement pour un acier ordinaire. Au-delà du point Ba, il n'y a plus linéarité. La contrainte en Ba constitue la limite élastique, et en Ea la valeur maximale de la contrainte que peut supporter le matériau.

Dans les composites, le comportement peut être considéré pour un pli d'UD, comme linéaire jusqu'à rupture, les deux limites sont confondues. Pour un empilement, le mécanisme est beaucoup plus complexe.

  

limite_elasticite.jpg (43667 octets)


Bases de connaissances matériaux utilisée par Airbus - Réalisation : CYBEL