Santé (Soundness)

Un matériau composite présente une santé interne correcte lorsque la gravité des défauts internes (porosités, fissurations, désalignement des fibres, ...) est compatible avec le cahier des charges.
 

Les défauts internes sont soit la conséquence de la fabrication (drapage, séquence d'empilement, cycle de cuisson, conditions d'environnement), soit consécutifs à une agression extérieure (chocs, contrainte, environnement, vieillissement, ... ).

Suivant la mission demandée à un matériau, les défauts internes seront compatibles ou non avec le cahier des charges.

Considérons les exemples suivants :

• premier cas : dans le cas d'un matériau sollicité uniquement en traction, le taux de porosités a peu d'influence sur sa tenue (chute très faible) ;
• deuxième cas : dans le cas du même matériau sollicité uniquement en cisaillement interlaminaire, un taux de porosités très faible de 5% est inacceptable car occasionnant 40% de chute de tenue.

En conclusion, un matériau possédant un taux de porosités de 10% sera réputé sain dans le premier cas (sollicitation en traction) contrairement au deuxième cas (sollicitation en cisaillement interlaminaire).


Bases de connaissances matériaux utilisée par Airbus - Réalisation : CYBEL