Vessie d'étanchéité (Bladder - Vacuum bag)

Membrane souple et étanche permettant de faire le vide dans l'ensemble édifié et (ou) de lui appliquer la pression de l'autoclave en cours de polymérisation, dans le but d'assurer sa cohésion.
 

Faire le vide sous la vessie engendre une pression de 0,5 à 0,8 bar sur la pièce non polymérisée. Cela permet :

• une amélioration du compactage ;
• un drainage des occlusions d'air, des produits volatils et de l'excès de résine ;
• des pièces de grande qualité (pression hydrostatique sur toute la pièce).

Ces points sont encore améliorés par l'application d'une pression externe lors de la cuisson en autoclave.

La vessie doit être fabriquée suivant une géométrie proche de celle de la pièce à mouler. Elle doit être faite avec un élastomère étanche, présentant une grande élasticité et pouvant supporter plusieurs fois des températures allant jusqu'à 180°C.
La jonction d'une vessie avec le moule est assurée par des colliers de serrage ou par un joint d'étanchéité (pâte de bichromate de zinc). Les caoutchoucs utilisés pour les vessies sont couramment du type silicone ou butyl.

Autres synonymes : sac ou poche étanche, sac ou poche à vide, membrane étanche, tapis élastomère.

    

vessie_etancheite.jpg (157950 octets)


Bases de connaissances matériaux utilisée par Airbus - Réalisation : CYBEL